Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-06-19T19:23:00+02:00

19 Juin, hommage à Ahmed Zabana

Publié par Mamaya&Moi

Ahmed Zahana, plus connu sous le nom de Zabana, est un indépendantiste algérien ayant participé au déclenchement de la guerre de libération du 1er novembre 1954 dans la région d'Oran.

 

 

 

Zabana sera le premier moudjahid guillotiné à la prison Barbarousse, le 19 juin 1956. Sa décapitation, pieds et mains liés, ainsi que son supplice se feront sous le regard de l’administration française qui a reconnu son courage devant la mort, ou plutôt le supplice. Zabana n’avait que 30 ans, lorsqu’il affrontera la machine infernale, dignement, la tête haute, en criant dans la cour de la prison centrale de Serkadji à travers les couloirs et à plusieurs reprises :

« Allah Akbar » (Dieu est grand) , « Tahia El-Djazair »(Vive l'Algérie)

Par deux fois la guillotine s’est arrêtée à quelques centimètres du cou de Zabana. A la troisième tentative la tête a été tranchée, mais n’est pas tombée dans le panier. La bêtise coloniale a accepté la mission à laquelle elle avait été conviée et finira par couper la tête d’un militant mutilé physiquement (borgne et estropié ; une balle à la jambe une autre au bras gauche une troisième à l’œil gauche en tentant de mettre fin à ses jours). Le sang de Zabana n’a pas giclé, mais s’écoulait lentement, ce qui fut vu comme un autre miracle, après que la tête est restée attachée au tronc. Dieu avait voulu qu’elle reste reliée au corps et ne tombe pas dans le panier défiant ses bourreaux.  Des témoins rapportent qu’il avait beaucoup souffert avant son exécution puisqu’il avait fait plusieurs mois dans la forteresse de Barbarousse dans une cellule au quartier des condamnés à mort.

 

 

La lettre de Zabana à ses parents

Mes chers parents, ma chère mère,

"Je vous écris sans savoir si cette lettre sera la dernière et cela, Dieu seul le sait. Si je subis un malheur quel qu’il soit, ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu car la mort pour la cause de Dieu est une vie qui n’a pas de fin, et la mort pour la patrie n’est qu’un devoir. Vous avez accompli votre devoir puisque vous avez sacrifié l’être le plus cher pour vous. Ne me pleurez pas et soyez fiers de moi.

Enfin, recevez les salutations d’un fils et d’un frère qui vous a toujours aimés et que vous avez toujours aimé. Ce sont peut-être là les plus belles salutations que vous recevez de ma part, à toi ma mère et à toi mon père ainsi qu’à Nora, El Houari, Halima, El Habib, Fatma, Kheïra, Salah, Dinya et à toi, mon cher frère Abdelkader ainsi qu’à tous ceux qui partageront votre peine. Allah est Le Plus-Grand et Il est seul à être équitable.

Votre fils et frère qui vous aime de tout son coeur.

Hmida."

 

 

Voici un beau poème écrit par Moufdi Zakaria en hommage à Zabana:

قام يختال كالمسيح وئيدا يتهادى نشوانَ، يتلو النشيدا

باسمَ الثغر، كالملائك، أو كالط فل، يستقبل الصباح الجديدا

شامخاً أنفه، جلالاً وتيهاً رافعاً رأسَه، يناجي الخلودا

رافلاً في خلاخل، زغردت تملأ من لحنها الفضاء البعيدا!

حالماً، كالكليم، كلّمه المجد، فشد الحبال يبغي الصعودا

وتسامى، كالروح، في ليلة القدر، سلاماً، يشِعُّ في الكون عيدا

وامتطى مذبح البطولة مع راجاً، ووافى السماءَ يرجو المزيدا

وتعالى، مثل المؤذن، يتلو… كلمات الهدى، ويدعو الرقودا

صرخة، ترجف العوالم منها ونداءٌ مضى يهز الوجودا:


((اشنقوني، فلست أخشى حبالا واصلبوني فلست أخشى حديدا))

((وامتثل سافراً محياك جلا دي، ولا تلتثم، فلستُ حقودا))

((واقض يا موت فيّ ما أنت قاضٍ أنا راضٍ إن عاش شعبي سعيدا))

((أنا إن مت، فالجزائر تحيا، حرة، مستقلة، لن تبيدا))


قولةٌ ردَّد الزمان صداها قدُسِياً، فأحسنَ الترديدا

احفظوها، زكيةً كالمثاني وانقُلوها، للجيل، ذكراً مجيدا

وأقيموا، من شرعها صلواتٍ، طيباتٍ، ولقنوها الوليدا

زعموا قتلَه…وما صلبوه، ليس في الخالدين، عيسى الوحيدا!

لفَّه جبرئيلُ تحت جناحي ه إلى المنتهى، رضياً شهيدا

وسرى في فم الزمان "زَبَانا"… مثلاً، في فم الزمان شرودا

يا"زبانا"، أبلغ رفاقَك عنا في السماوات، قد حفِظنا العهودا .

واروِ عن ثورة الجزائر، للأفلاك، والكائنات، ذكراً مجيدا

ثورةٌ، لم تك لبغي، وظلم في بلاد، ثارت تفُكُّ القيودا

ثورةٌ، تملأ العوالمَ رعباً وجهادٌ، يذرو الطغاةَ حصيدا


يا سماء، اصعَقي الجبانَ، ويا أر ض ابلعي، القانع، الخنوعَ، البليدا

يا فرنسا، كفى خداعا فإنّا يا فرنسا، لقد مللنا الوعودا ......

و للقصيدة بقية






Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Chérifa 13/12/2014 12:54

Merci ZABANA ,grâce à vous qu'on est Vivant aujourd'hui.Allaho akbar.

SADOU Lyes 02/08/2013 19:20

Aucun commentaire ne peut exprimer ce que je ressent à la lecture de cette poésie - une fierté de mourir pour l’Algérie envahie mon âme pour accompagner la sienne dans son ascension vers le tout puissant - ZABANA dort en paix des hommes derrière toi il y en aura toujours en Algérie

Mamaya&Moi 28/11/2013 20:44

Très émouvant
merci à vous :)

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog